Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 10:40

   Une question qui peut revenir souvent c'est quel harmonica choisir pour de la musique celtique ? Ici je vais exposer mon choix en terme de chromatique.

   Pour l'accordage je choisi un "trad tuning" inspiré de l'accordage de Jean Sabot que vous pouvez retrouver sur son site. Il s'agit dans cette accordage d'avoir toutes les notes de la gamme de GM (ou DM au choix) à disposition sans utiliser la tirette mais le double G que l'on retrouve sur les accordages SOLO est enlevé. En effet le double G des trous 4 et 5 n'apportait rien en terme de jouabilité pour les musiques celtes. La tirette est inversée, autrement dit elle abaisse les notes d'un demi ton au lieu de les monter. Cela permet de jouer des ornementations de type Tap et rend le jeu plus traditionnel. Il existe désormais beaucoup d'harmonica vendu avec cette configuration, chez Seydel ou Harponline par exemple.

   Le modèle de chromatique que j'utilise est un Super Chromonica personnalisé par Harponline. Accordé selon le trad tuning et avec des vis (au lieu de clous) qui permettent un démontage plus aisé. C'est un modèle très agréable à jouer que je qualifierais de "souple". Tant au niveau du jeu et de la réponse des lamelles qu'au niveau de la tirette. Le son est agréable et rappelle celui d'Eddie Clarke, d'ailleurs il me semble qu'il jouait sur un Chromonica. Un avantage à ne pas négliger est bien sûr son prix de 100€ pour le modèle de base sans configuration.

  Harmo

 

   Voilà vous en savez désomrais un peu plus sur mes choix en matière d'harmonica pour la musique celtique, à vous maintenant de faire vos propres essais et de partager vos expériences !

 

A bientôt !

Repost 0
Published by Nicolas - dans Mon harmonica
commenter cet article
4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 17:41
   Un petit article pour vous faire part de mes impressions sur ces harmonicas. J'en possède un qui est pour tout vous dire un Série 2 avec les capots en corne de Buffle. J'ai pu en essayer d'autres fabriqués dans divers matériaux donc voici un avis global.

   Voici tout d'abord une image de quelques uns de ces harmonicas :


   Première impression : le look forcément, en les regardant on ne peut que saluer l'immense travail d'artisanat qui est derrière chaque harmonica. Ils sont fait à la main et chaque instrument est unique de par son look car les matériaux employés génèrent de nouvelles couleurs, forme à chaque usinage. Ainsi vous possédez réellement un instrument à part déjà.

   Ensuite vient la "mise en bouche" qui est agréable et sans accroche. Ca glisse sur les lèvres très facilement et ça ajoute un confort de jeu extraordinaire. Ensuite je ne peux que saluer le travail fait sur l'harmonica pour qu'il soit aussi étanche. Car pour le coup ça n'a rien avoir avec les Golden Melody (précision : les plaquettes utilisées sur les Brodur sont celles de Golden Melody). L'harmonica offre du coup une superbe facilité de jeu et une projection sonore incroyable. D'ailleurs de ceux que j'ai pu tester les meilleurs en terme de rendu sonore étaient ceux fabriqués à partir de Corne, Os ou encore Ivoire de Mammouth.

   Pour finir je dirai : procurez vous en un ! En plus c'est bientôt la période des fêtes et ça vaut le coup d'investir dans un harmonica qui est vraiment au dessus des autres. Bravo à Raymond et à Jean-Luc pour ces harmonicas. Pour plus d'informations aller sur leur site : Brodur.
Repost 0
Published by Nicolas - dans Mon harmonica
commenter cet article
23 juillet 2008 3 23 /07 /juillet /2008 11:54
   On va parler de l'accordage diminué dans cet article, et oui encore !  :-)  Comme cet accordage me semble intéressant d'un point de vue ergonomique je teste de plus en plus l'accordage pour explorer ses possibilités. On a déjà vu pas mal de choses, schémas, gammes... 

   Deux choses ici pour et article, tout d'abord je vous passe le schéma de la gamme blues, enfin les 3 schémas différents pour jouer la gamme de blues sur un diminué.




   Pour finir voici le schéma qui vous permettra de réaccorder un harmonica accordé en Soloist vers un diminué. En effet le meilleur moyen de se faire un diminished est soit de passer par Seydel qui permet de choisir son accordage, soit d'accorder un harmonica Soloist type Marine Band 12 trous. Voici donc ce schéma, au dessus vous avez l'accordage Solo et en dessous vous avez le diminished.



   Légende :
      - bleu = note à baisser d'un demi ton
      - rouge = note à baisser d'un ton et demi
 
Repost 0
Published by Nicolas - dans Mon harmonica
commenter cet article
10 juillet 2008 4 10 /07 /juillet /2008 23:12
   Pour les adeptes des schémas ;-) et autres calculs mathématiques je vous propose ici de voir le schéma de la gamme majeure. "Encore !", me direz vous, oui mais là ce n'est pas tout à fait pareil....


   En effet nous sommes passés à côté d'un détail intéressant en ce qui concerne le schéma de la gamme majeure, ou plutôt de son négatif... Voici donc ce fameux schéma qui va vous éclairer :




   Qu'est ce qu'on voit ? Au dessus la gamme majeure de DO, autrement dit : DO RE MI FA SOL LA SI DO. Si on prend le schéma "négatif" de la gamme majeure de DO on obtient la pentatonique majeure de Gb. Normal, car la gamme majeur de DO représente les touches blanches du piano, le négatif lui représente les touches noires donc la pentatonique majeure de Gb.

   je voulais juste vous faire partager cette remarque. A noter que pour les esprits les plus "calculateurs", en apprenant la gamme majeure de C on a déjà par décalage de trou EbM, GbM et AM. Mais si vous arrivez à vous souvenir du négatif du schéma vous aurez aussi les pentas de GbM, AM, CM et EbM.

  
   Un coup double donc ! Je pense que ce principe doit pouvoir s'appliquer à d'autres gammes. Il faut juste chercher :-) 
Repost 0
Published by Nicolas - dans Mon harmonica
commenter cet article
10 juillet 2008 4 10 /07 /juillet /2008 22:07
   J'ai parlé aujourd'hui de l'accordage diminué et je vous propose ici quelques schémas de gammes si vous voulez tester par vous même cet accordage.


   Tout d'abord voici un schéma qui montre la transposition facilitée par l'accordage :

 

   On a ici le schéma de l'arpège majeur qui commence sur une note soufflée et on voit bien qu'en décalant d'un trou notre schéma on transpose l'arpège une tierce mineur au dessus. C'est là le concept du diminué pour ceux qui n'avait peut être pas encore bien compris. 

   Voici donc le schéma des arpèges Maj7 :

 

   Notez ici la petite difficulté dont j'avais parlé précédemment, les sauts de trous plus présents que sur un Richter. Par exemple ici pour l'arpège Maj7 de C on doit sauter un trou, ainsi que pour celui de B.


   Encore des schémas, toujours des schémas avec celui des gammes mineurs mélodiques: 




   Je vous remets celui des gammes majeures :




   Ici je vous mets le schéma des gammes TON/DEMI-TON que je trouve particulièrement intéressant. En effet la gamme de C TON/DEMI-TON ne se joue qu'en aspirant et est l'inverse de la gamme de B TON/DEMI-TON. Quand à celle de Bb c'est tout simplement celle qui se joue sur les notes naturelles. Voyez plutôt :


   Enfin voici le schéma de la gamme unitonique :

 

   Intéressant celui là :-)

   Allez, c'est tout pour cette fois ci, à bientôt ! 
Repost 0
Published by Nicolas - dans Mon harmonica
commenter cet article
10 juillet 2008 4 10 /07 /juillet /2008 08:58
   Je vais vous faire part ici d'un accordage qui peut sembler intéressant de par sa configuration et ses possibilités. C'est l'accordage diminué dont il est question ici. Alors qu'est ce que l'accordage diminué ? Et bien c'est un accordage basé sur une gamme diminué TON/DEMI-TON.

  Voici donc la gamme TON/DEMI-TON en DO : DO RE MIb FA SOLb LAb LA SI DO, autrement dit notre harmonica sera construit ainsi (notes soufflées en bas) :

RE  FA  LAb   SI
DO MIb SOLb LA 


Qu'est ce que l'on remarque ?

   Tout d'abord je n'ai écris ici que les quatre premiers trous et pour cause car l'accordage est symétrique, autrement dit ce schéma se répète tout du long. Ensuite on peut remarquer qu'il y a un ton d'écart entre la note soufflée et celle aspirée, cela veut donc dire qu'il n'y a qu'un seul niveau d'altération. Entre la note aspirée et la note soufflée suivante il n'y a qu'un demi ton, autrement dit les overblows ne sont pas nécessaires sur cette accordage. En effet l'overblow sur le trou 1 donnerait un Mib qui est déjà présent dans le trou 2 soufflé. Cela veut donc dire que la gamme chromatique est accessible juste avec des notes naturelles et des altérations simples.


Quelles possibilités ?

   On arrive à la partie des possibilités données par cet accordage. C'est une configuration symétrique et c'est là le plus intéressant peut être en ce qui le concerne. la symétrie des octaves permet de jouer une gamme sur l'octave grave par exemple et ensuite de la jouer dans les médiums aiguës sans rien changer. Vu que la disposition des notes ne changent pas on ne doit pas réapprendre de nouvelles configurations.

   Ensuite il y a une symétrie à l'intérieur de l'octave. Chaque trou est le même que le précédent. par le même j'entends bien sûr même configuration. Exemple sur le trou 1 on a DO-RE = 1 ton, sur le trou 2 on a MIb-FA = 1 ton et ainsi de suite.
Cela va nous permettre d'apprendre un plan en DO (ou qui part de DO) et ensuite de pouvoir le transposer en Eb juste en décalant notre plan d'un trou sur la droite. Voici un schéma pour mieux comprendre :

 





légende :
- ligne du haut = notes aspirées
- ligne du milieu = notes altérées
- ligne du bas = notes soufflées




   Ce schéma est écrit pour un harmonica diminué en Bb mais c'est le même principe. Prenons le premier tableau. Les cases coloriées représentent le schéma de la gamme majeure en Bb. En effet si on les écrit ici on a : Bb C D Eb F G A Bb, on a donc bien la gamme majeure de Bb. Pour jouer la gamme majeure de Db (qui est la note soufflée du trou 2) je n'ai juste qu'à jouer le même schéma mais en partant du trou 2. En effet si on décale les cases coloriées d'un trou sur la droite on obtient : Db Eb F Gb Ab Bb C Db autrement dit la gamme majeure de Db. Si vous jouez le même schéma décalé encore une fois d'un trou vers la droite vous aurez la gamme majeure de E et si vous le décalez encore une fois vous aurez celle de G.

   Les trois tableaux représentent les trois schémas pour jouer les gammes majeures. En effet on a un schéma qui part d'une note soufflée, un autre qui débute sur la note altérée et le dernier sur une note aspirée.

   Si vous n'avez pas déduis le résultat final je vous le donne ici. En apprenant trois schémas différents vous serez en mesure de jouer les 12 gammes majeurs juste en vous décalant d'un trou.

   
   Avec ce principe là on peut dire qu'il n'y a pour chaque gamme que 3 configurations différentes à apprendre pour les connaître toutes, c'est là à mon avis toute la puissance de cet accordage.


Des inconvénients ?

   Y a t'il des inconvénients a cet accordage ? Bien sûr ! Même si cet accordage nous permet de jouer dans toutes les tonalités juste en apprenant trois schémas différents il y a un revers à la médaille. Tout d'abord sur un harmonica 10 trous vous n'aurez que 2 octaves et demi au lieu de 3 pour le Richter. Le jeu en accord est fortement limité, en effet on ne peut jouer que des accords diminués :-) Donc on peut dire au revoir à cet accordage si vous aimez le jeu en accord. 

   Son plus gros défauts selon moi c'est le fait qu'une octave est contenu sur 5 trous. En effet pour allez de C à C il va falloir parcourir cinq trous. Cela veut dire que les notes sont plus espacées que sur un Richter traditionnel et donc que les grands intervalles seront plus durs à jouer sur cette harmonica.

   Par exemple si vous voulez jouer l'arpège majeur de DO sur un Richter vous faite +1 +2 +3 alors que sur le diminué la tablature devient -1 +3 +4. Il y a un saut de note à réaliser parce que l'octave est plus étendue que sur un Richter.
De même pour jouer des intervalles de types septième majeur il va falloir faire un écart de trois trous sur le diminué contre 2 sur le Richter voire un seul si on joue sur l'octave grave.


Conclusion

   L'accordage diminué offre de nombreuses possibilités qui facilitent l'apprentissage d'un jeu polytonal. Comme on l'a vu sa symétrie est sa force et peut être aussi sa faiblesse en fin de compte. En effet les écarts sont plus importants donc il faudra user de précision. En d'autres termes, même si cette accordage facilite le travail des gammes il faudra bosser plus la précision et les intervalles. 


   Je ne peux finir cet article sans vous citer Alfred Hirsch qui ne joue que sur un accordage diminué. Vous pouvez aller voir son site pour entendre ce que l'on peut faire avec.
  
je ne peux pas finir non plus sans remercier Rougepied qui m'a prêté son harmonica diminué afin que je teste l'accordage, alors merci ;-) 
Repost 0
Published by Nicolas - dans Mon harmonica
commenter cet article
2 juin 2008 1 02 /06 /juin /2008 19:37
   Pour un harmoniciste qui souhaite intégrer à son jeu de nouvelles notes, l'obtention des overbends est obligatoire. Oui mais comment régler son harmonica de sorte que jouer un overblow ne soit pas un calvaire ? Je vous propose dans cet article un mode d'emploi pour le réglage des anches afin de faciliter l'obtention de ces notes. Il va falloir pour cela vous armer de plusieurs outils, dont un tournevis pour démonter les capots et un outil long et fin pour ajuster les lamelles.

   Petite précision concernant l'outil de réglage : j'utilise pour ma part l'outil inclus dans le kit Lee Oskar, il s'agit d'une fine tige métallique dont l'extrémité est coudée à 90° pour permettre le réglage sans démonter l'harmonica.

 


  Passons à la procédure ! Tout d'abord, démontez les capot de votre harmonica. Sachez maintenant que les anches se règlent par paire, c'est à dire que lorsque vous voulez ajuster votre overblow dans le trou 6 il faut ajuster l'anche soufflée ET aspirée.
Voilà pour cette petite précision :-) Pour le reste c'est très simple. Il faut rapprocher les anches de la plaque. En fait, l'idée est de réduire l'angle d'inclinaison de l'anche. Il faut pour cela exercer une pression au point situé environ au 1/3 de la longueur de l'anche en partant de la base.

   Comment savoir que le réglage est bon ? Une fois que vous avez ajusté les anches du trou 6 (par exemple), remontez les capots et jouez pour voir comment réagissent les lamelles.

   - L'overblow ne sort pas correctement ---> affinez votre réglage en rapprochant les anches de la plaque.
   - L'overblow sort bien mais la lamelle soufflée et/ou aspirée se bloque quand je joue ---> ouvrez l'angle de l'anche qui bloque, vous avez trop fermé la lamelle et elle se bloque plus facilement.
   - L'overblow sort et les anches ne se bloquent pas quand je joue normalement ---> vous avez bien réglé vos anches :-) 


   Ce n'est pas très sorcier et au fur et à mesure que vous réglerez votre harmonica, vous l'ajusterez de plus en plus vite et le réglage ne sera plus contraignant. Au début n'appuyez pas trop fort sur les anches, procédez par petites touches et regardez comment elles réagissent pour ne pas les casser. 

   A noter : avec l'outil coudé on peut régler l'harmonica sans démonter les capots ce qui fait que le réglage prend encore moins de temps et peut se faire partout.

   Bon réglage !! 
Repost 0
Published by Nicolas - dans Mon harmonica
commenter cet article
25 mai 2008 7 25 /05 /mai /2008 16:04
  Après quelques jours d'utilisation de ce nouvel instrument pour moi j'ai pu enregistré un autre petit morceau que vous trouverez sur ma page myspace. Il s'agit d'un morceau de Frank Zappa, Pygmy Twylyte joué avec mon CX12 diatonisé.

  J'ai pu noter quelques avantages et inconvénients à ce nouveau mode d'utilisation de l'instrument.

  Avantages :

    - l'utilisation de la tirette ajoutée aux altérations offre de grandes possibilités. En effet, le joueur aura la possibilité pour jouer une note de choisir entre la note avec altération ou la note jouée avec la tirette. On a donc un choix élargi du timbre sonore.

    - les trilles et ornementations sont désormais possibles alors qu'on ne peut les faire sur un diatonique.

    - pour les gammes on a encore le choix entre le jeu sans tirette ou avec. Ce qui fait que par exemple on peut jouer DO Majeur et si l'on veut jouer un trait out il n'y a qu'à enfoncer la tirette pour se retrouver en DO#. Pour ceux qui ne veulent pas ou n'ont pas le temps de travailler leurs gammes la tirette offre un temps de travail divisé par deux. En effet vous apprenez DO et pour DO# ça reste le même schéma mais avec la tirette enfoncée....


  Inconvénients :

    - un harmonica chromatique c'est gros !! Ca peut plaire ou pas mais le chromatique est beaucoup plus gros et il faut s'adapter à l'embouchure.

    - le chromatique est plus cher que le diatonique. Cela dit on peut tout de même trouver des modèles à bon marché ou encore pour les plus passionnés des modèles haut de gamme en argent massif ! 

    - un chromatique est plus laborieux à accorder il y a 2 fois plus de lamelles.


  Personnellement je suis assez enthousiasmé par cette adaptation du chromatique. En effet certaines choses impossibles à réaliser pour moi sur un diatonique sont désormais possibles, voire faciles ! Cet harmonica m'ouvre de nouvelles perspectives de travail et je vous tiendrai au courant de mes impressions. 
Repost 0
Published by Nicolas - dans Mon harmonica
commenter cet article
22 mai 2008 4 22 /05 /mai /2008 20:27
  Salut à tous ! Suite à une discussion sur le forum de Sébastien Charlier (www.sebcharlier.com) à propos de l'éventualité de rendre plus "diatonique" un chromatique j'en suis arrivé à prendre un chromatique et à faire le test par moi même. 
 
 Certains harmonicistes avaient déjà tenté l'expérience comme Brendan Power, et le but étant de prendre le meilleur des deux instruments. Mon approche est de pouvoir altérer pour garder l'expressivité du diatonique mais aussi grâce à la tirette de pouvoir faire des ornementations et autres petites choses impossibles à réaliser sur un diatonique classique. 

  Voici donc une impro jouée sur le chroma/diato : 



  Voici quelques repères pendant l'impro :
    - première utilisation de la tirette = 24s
    - trille = 49s
    - tirette enfoncé tout du long = 1min 14 --> je joue un demi ton au dessus
    - tirette relachée = 1 min 30 --> je reviens dans la tonalité



  N'hésitez pas à laisser la moindre remarque à propos de cet essai !!
Repost 0
Published by Nicolas - dans Mon harmonica
commenter cet article
20 mars 2008 4 20 /03 /mars /2008 19:49

  Salut à tous pour ce nouvel article ! Je voudrais parler ici d'un point important qui est : l'instrument. En effet, notre instrument est notre moyen d'expression, c'est à travers lui qu'on va transmettre émotion et musique à ceux qui nous écoutent. Pour cela notre instrument ne doit pas être une barrière qui nous empêcherait de jouer. Alors quel est l'harmonica parfait ? On serait tenter de répondre : "celui qui nous convient !" Et je suis d'accord mais je vais quand même tenter de définir plusieurs critères qui font qu'un harmonica est bon ou mauvais.

 

  Tout d'abord il faut bien convenir d'un chose, c'est le joueur qui fait en grande partie le son. Deux joueurs jouant sur un même harmonica n'auront pas le même son. Ainsi un bon joueur peut prendre un harmonica en bois, métal ou plastique il pourra toujours en tirer le même son (avec quelques nuances bien sûr mais rien de significatif). 

 

  A partir de là on a plusieurs critères qui rentrent en jeu. Tout d'abord le plus "visible", le réglage. En effet un harmonica bien réglé sera plus facile à jouer et il n'y aura pas à forcer pour en tirer les notes. Pas de grincement suite à un overbend non plus, pas de latence sur certaines notes, pas de fuites d'air... Bref le réglage est à mon avis l'élément le plus important. Malheureusement les constructeurs ne prennent pas en compte ce paramètre et il faudra le régler soit même ou le faire régler par quelqu'un d'autre.

 

  Ensuite le sommier. Là on a le choix entre bois, plastique, métal ou cristal ! J'ai pu remarquer que certains sommiers en bois avaient tendances à gonfler sous l'effet de la salive. Ces sommiers sont à proscrire car une fois le bois gonflé par l'humidité le confort de jeu s'en fera nettement ressentir. Vous pourrez avoir des difficultés à vous déplacer sur l'harmonica ou encore des saignements aux lèvres...Bref je pense qu'il faut les éviter. Pour le reste je pense que c'est une question moins importante, métal ou plastique à vous de choisir. Testez et jugez. Il faut être à l'aise. L'écart entre les trous comptent aussi. Il faut expérimenter...

 

  Il y a le capot qui entre en jeu bien sûr. C'est l'élément qui est directement en contact avec les lèvres. Il ne faut pas qu'il accroche sinon exit les phrasés rapides et véloces. Il faut savoir aussi que plus les capots sont hauts moins vous irez vite. J'ai pu essayer par exemple le Pure Harp de Suzuki qui a des capots très hauts par rapport aux autres modèles et bien la sensation de jeu est très différentes et on est moins à l'aise que sur un Meisterklass par exemple. Là encore il faut essayer mais je pense qu'il faut privilégier des capots bas pour la facilité de déplacement.

 

  Je pense avoir couvert les éléments importants qui font que notre instrument va être une aide ou plutôt une barrière. Après il est important d'essayer par vous même et de voir quel harmonica vous convient. Sachez seulement que si vous vous intéressez au jazz il va falloir trouver un harmonica réglé c'est LE critère qui fera que vous serait à l'aise avec les overbends...

 

  Sur ce, bonne chasse !  ;-D

Repost 0
Published by Nicolas - dans Mon harmonica
commenter cet article

Présentation

L'harmonica a depuis longtemps acquis ses lettres de noblesse dans le milieu du blues, il s'illustre aujourd'hui dans les musiques traditionnelles et improvisées. A ma façon, je tente ici d'apporter ma pierre à l'édifice, afin de faciliter l'épanouissement de notre bel instrument, tout en vous faisant partager ma passion... Alors en avant la musique !

Rechercher

Besoin d'un cours ?

   Je donne des cours d'harmonica sur Paris dans tous styles allant du blues au jazz en passant par la musique irlandaise. Pour plus d'infos contactez moi !

Archives

Catégories